Nouveautés

Bien choisir un broyeur de végétaux

Investir dans un broyeur à végétaux est un excellent investissement qui vous permettra non seulement de réduire les déchets de votre jardin, mais également de produire du compost pour entretenir et nourir vos espaces verts et votre jardin. C’est un moyen écologique et économique qui est conçu pour alléger votre charge de travail. Il ne nécessite pas d’effort important de votre part mais pour procéder à son achat, il est difficile de choisir le modèle qu’il vous faut face à la diversité qui est proposée sur le marché.

Il faut savoir que chaque broyeur est propre à chaque usage et à chaque personne, alors pour mieux cerner vos besoins et vos attentes, voici un guide pour vous aider dans votre démarche.

Votre jardin : le point de départ

Avant toute chose, vous devez estimer la taille de votre jardin et ce qui le compose : arbustes ? roseaux ? plantes ? potager ? Feuilles mortes pendant l’automne et l’hiver ? Un broyeur éliminera à votre place vos déchets végétaux et vous évitera les allers-retours incessants à la déchetterie.

Par exemple, si vous avez un jardin de petite taille et avez surtout besoin de broyer des feuillages, des branches mortes ou des petits déchets végétaux, optez pour un broyeur d’entrée de gamme dit « classique » qui fonctionne à l’aide d’un procédé de coupe à lame ou à plateau tournant. Généralement, ils ont une puissance de 2000 W et peuvent couper des branches allant jusqu’à 35 millimètres de diamètre.

Si votre jardin est plus grand et qu’il contient des végétaux de type arbustes, haie, alors les travaux à réaliser avant l’hiver sont plus importants et nécessitent un broyeur adapté, capable de broyer des branches allant jusqu’à 40 millimètres. Il vous faut donc vous orienter vers un broyeur avec une puissance comprise entre 2200 et 2500 W, disposant d’un système de lame porte-couteaux et équipé d’une goulotte en forme d’entonnoir pour pouvoir broyer les grosses branches.

Broyeur de végétaux électrique ou thermique : que choisir ?

Ce sont les deux principaux critères qui vont déterminer votre achat définitif et sont essentiels car en fonction d’un modèle électrique ou d’un modèle thermique va vous aider à déterminer votre utilisation en fonction du type de déchets que vous avez à détruire ainsi que son autonomie.

Sur la question de l’alimentation énergétique, les deux types de broyeurs ont une motorisation complètement différente qui va influer sur les habitudes d’utilisation (déplacement, maniement, superficie, dispositions).

  • Le broyeur électrique constitue la plus grande part des appareils vendus et choisis par les consommateurs, qu’ils soient professionnels ou particuliers. Ils sont conseillés si vous avez un jardin de petite ou de moyenne taille car ils fonctionnent à l’énergie électrique, ce qui implique de disposer d’une prise de courant à proximité mais cela limite sa mobilité ainsi que sa maniabilité. Ils disposent d’une puissance allant de 2000 à 3000 W, ce qui est amplement suffisant pour effectuer des travaux d’entretien réguliers.
  • Le broyeur thermique est particulièrement réservé aux jardins dont la superficie dépasse les 1000 mètres carrés. La puissance des différents modèles varie de 3300 à 6000 W et s’adressent à des usagers qui ont un volume de déchets végétaux important, ainsi qu’aux professionnels (paysagistes, forestiers, jardiniers). Ils disposent d’un moteur fonctionnant à l’essence sans plomb, ce qui les rend parfaitement mobiles et indépendants puisqu’ils ne dépendent pas d’un raccordement électrique.

Comment s’y retrouver dans les différents systèmes de découpe proposés ?

Dans la famille des broyeurs végétaux, il existe trois systèmes de découpe différents. Tous comportent des avantages et des inconvénients et tous s’adaptent à un type d’utilisation bien précis. La découpe est un critère majeur dans le choix définitif de votre appareil puisque c’est elle qui va optimiser l’efficacité, la rapidité et son confort (bruit, bourrage et débourrage) dans vos tâches.

  • Le plateau tournant à lames : comme son nom l’indique, c’est un plateau tournant où se superposent des couteaux affûtés. Avec l’action du moteur, ce plateau tourne à une vitesse avoisinant les 3650 tours par minutes en moyenne. C’est un système qui a l’inconvénient d’être bruyant mais qui permet une découpe très fine des branches.
  • Le rotor porte couteaux : ici, les végétaux sont écrasés par l’action d’une roue qui est crantée. On peut y détruire des branches de taille plus importante que celles prise en charge par un système de plateau tournant à lames. Ils sont silencieux mais sont moins rapide puisque leur vitesse est de 40 tours par minute. L’élimination des déchets est moins fine mais constitue une production idéale pour le compostage et la formation des micro-organismes. L’autre avantage est que ce type de système est très peu sensible au risque de bourrage et lorsque cela se produit, il n’est pas nécessaire de démonter l’appareil pour le remettre en service.
  • Le système thermique : ce système haut de gamme appartient à une catégorie professionnelle. Il est très puissant et fonctionne au carburant fossile, c’est à dire l’essence sans plomb. Il peut être utilisé pour broyer tous types de branches, y compris les bois durs (secs) et résineux (plus humides) dont la taille peut aller jusqu’à 90 millimètres de diamètre. Ils sont en revanche relativement lourds et bruyants de par leur puissance : c’est un élément à prendre en compte pour le déplacer dans votre jardin. Il s’adresse à un public disposant d’un très grand jardin et qui demande un entretien intensif, ainsi qu’un volume de déchets important. Il vous permet cependant un gain de temps non négligeable et son utilisation vous assure un bourrage quasi inexistant.

Des critères spécifiques à étudier avant d’acheter

Une fois l’estimation des travaux à fournir faite, vous pouvez passer à l’étude du modèle qui sera le mieux adapté à la superficie de votre jardin : il existe une liste de critères à examiner attentivement pour vous aider à choisir votre futur broyeur de végétaux. En premier lieu, la qualité, vient ensuite le type d’alimentation, puis le système de découpe, le type d’utilisation, la sécurité et enfin l’entretien.

  • La qualité : votre appareil doit à la fois solide et fiable pour durer dans le temps. Le but est de le conserver au fil des années et de conserver une efficacité optimale. Ne perdez pas de vue qu’il se trouvera à l’extérieur ou à basse température lors des périodes automnales et hivernales donc ne vous orientez pas d’emblée sur les modèles peu couteux. Il doit être solide et robuste.
  • Une alimentation électrique ou thermique : la puissance du broyeur doit être adaptée à votre type de jardin ainsi qu’aux types de déchets végétaux à détruire. il est inutile d’investir dans le broyeur le plus puissant si vous avez un jardin de petite taille, et inversement, ne choisissez pas le modèle le moins cher ou le moins puissant si vos espaces verts demandent beaucoup d’entretien et s’ils ont une grande superficie.
  • Le système de découpe : c’est lui qui va réellement déterminer l’optimisation de vos travaux, le rendement ainsi que son efficacité.
  • L’utilisation : Vous devez prendre en compte la place que vous disposez pour pouvoir le stocker dans un endroit sec ainsi que sa pratique pour que son utilisation soit la plus aisée et la plus facile possible.
  • La sécurité : veillez à ce que le broyeur de végétaux respecte les normes mises en vigueur et dispose du niveau de sécurité minimale pour une utilisation en toute confiance. Attention toutefois à utiliser un équipement adéquat car ces normes ne vous protègent pas des risques de projection et de coupure. Il vous faut manier le broyeur avec des gants de jardinage ainsi que des lunettes de protection et un casque réducteur de bruits prévus à cet effet.
  • L’entretien de l’appareil : il vous permet d’optimiser sa durée de vie et de conserver son efficacité dans le temps. Le broyeur électrique vous demandera peu d’entretien à la différence du broyeur thermique car il fonctionne à l’aide d’un moteur à essence. Dans tous ces cas, il vous faudra vérifier l’affutage des lames, retirer la résine du système, huiler les composants et dégager régulièrement les grilles d’aération du moteur afin d’éviter la surchauffe de ce dernier.

Les accessoires fournis ont leur importance

La plus part des modèles de broyeurs végétaux sont vendus avec leurs accessoires et leur utilisation n’est pas à négliger. Ils sont prévus pour compléter les appareils et d’augmenter leur polyvalence. Par exemple, le poussoir vous facilitera la tâche du broyage et les lames de rechange vous permettront d’optimiser l’utilisation du broyeur longtemps après votre achat. Les gants ainsi que les lunettes de protection sont cependant indispensables pour cet achat pour prévenir des risques de projection et de coupure. Pour les broyeurs puissants et bruyants, n’oubliez pas le casque de protection sonore. Vous trouverez facilement ces équipements de bricolage dans les magasins spécialisés ou dans les drogueries.

Petite astuce : avant votre achat, préférez un appareil qui dispose d’un bac de récupération (ils n’en possèdent pas tous obligatoirement). Si ce n’est pas le cas, vous pouvez toujours installer une bâche sous le broyeur lors des futures utilisations de façon à recueillir plus aisément les déchets végétaux.

La première mise en route

Soyez rassurés, chaque appareil est vendu avec un mode d’emploi complet et des conseils avérés pour votre première utilisation. La plus part sont vendus en étant prêts à l’emploi mais d’autres recquièrent une mise au point avant leur première mise en service. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un vendeur pour connaître la liste des outils nécessaire pour assembler les pièces de finition ainsi que le temps que demande le montage final de votre nouvelle acquisition.

La facilité d’utilisation du broyeur de végétaux est un élément fondamental qui doit influer sur votre choix final car vous devez vous projeter sur son utilisation future et sa praticité une fois qu’il fera son entrée en scène dans votre jardin (gestion du bourrage, entretien, facilité de mobilité, dispositifs d’alimentation, lourdeur, zone de stockage …).

Un appareil à l’utilisation saisonnière

Le broyeur à végétaux est un appareil qui ne s’utilise pas toute l’année, mais seulement quelques jours durant l’année (en hiver la plus part du temps) selon vos besoins et votre volume de déchets végétaux. Certaines personnes choisissent de se regrouper pour procéder à son achat : famille, voisins ou amis. Ainsi, vous pouvez vous permettre de choisir un appareil performant tout en faisant des économies sur cet investissement grâce au système de partage.

Mise en garde

Le broyeur de végétaux est un dispositif certes pratique mais il est avant tout dangereux en raison de ses composants : lames, disques coupants, pièces soupantes (…) et il doit être manié avec la plus grande des précautions. Lors de son action, les déchets qui y sont placés représentent également un danger non négligeable car ils peuvent tourner ou se bloquer, ce qui peut vous blesser en l’espace de quelques secondes seulement. Il est vivement recommandé voire impératif d’utiliser des lunettes et une tenue de protection adaptée.
Si votre appareil présente un bourrage, mettez l’appareil hors tension avant d’intervenir sur le système de découpe. Il va de soi qu’il doit être utilisé exclusivement par des adultes et doit être hors de portée des enfants, en état de marche ou en état hors tension.

L’espace de stockage de votre broyeur de déchets végétaux

En ce qui concerne le rangement, prévoyez un espace sec qui soit à l’abri de l’humidité et de la pluie. Les modèles destinés à une utilisation ponctuelle sont compacts et vous pouvez les démonter, ce qui vous permet de le ranger dans une cave , un garage ou une cabane à jardin. C’est un avantage majeur pour ceux qui ne disposent pas d’un grand espace dédié à l’outillage de jardin. Pour les modèles plus professionnels et plus puissants (en particulier ceux qui sont équipés d’un moteur thermique), ils sont très rarement démontables et ont une taille imposante : il est alors conseillé de prévoir une place de stockage qui lui soit entièrement dédié et suffisamment grande pour pouvoir l’utiliser à sa guise.

L’achat d’un broyeur en résumé

Pour bien choisir son broyeur de végétaux et être sûr qu’il sera adapté à la superficie de votre jardin et à votre utilisation, focalisez vous sur les besoins et non pas sur le prix. Ne vous penchez d’emblée pas sur les modèles d’entrée de gamme qui ont une faible puissance si vous avez un grand jardin, et ne pensez pas qu’un modèle haut de gamme vous fournira un meilleur rendu. Tous proposent une qualité professionnelle et sont respectueux des normes de sécurité mises en vigueur.

Vous devez choisir entre trois types de broyeurs : à couteaux, à rotor et thermiques. si vous avez un petit jardin, préférez le modèle à rotor pour produire un compost de qualité et une utilisation peu bruyante.

Si votre jardin est de taille moyenne, orientez vous vers un modèle à disque porte-couteaux car leur débit de destruction est plus important prennent en charge des diamètres de branchage plus grands. Ils sont bruyant car ils sont plus puissants mais vous feront gagner du temps sur vos travaux de jardinage.

Enfin, le modèle thermique est conçu pour une activité professionnelle (comme par exemple les forestiers) ou pour les particuliers qui disposent d’un jardin dont la superficie dépasse les 1000 mètres carrés. Ils sont conçus par des fournisseurs spécialisés dans les métiers du bois et du jardin. Ils sont très puissants et donc très bruyants mais n’occasionnent pas de bourrage à la condition que vous respectiez les diamètres de branchage maximum. Ils sont à manier avec des accessoires de protection pour protéger vos mains, vos yeux ainsi que vos oreilles.

Achetez votre broyeur sur Internet !

Ainsi, le broyeur de végétaux est un dispositif très utile pour entretenir votre jardin ainsi que vos espaces verts tout en limitant vos efforts. S’il vous permet de produire du compost de qualité et vous évite des déplacements incessants à la déchetterie, il vous faut bien réfléchir sur le choix du modèle. Il s’agit d’un véritable investissement, que vous soyez un utilisateur particulier ou professionnel. Chaque utilisation a un modèle et un type de moteur qui lui est propre pour vous aider dans vos tâches et pour optimiser la destruction du volume de déchets végétaux.

Les marques qui proposent à la vente ces appareils mettent à disposition des consommateurs une entrée de gamme qui évolue en fonction de la puissance et du type de système de destruction. Plus votre appareil sera complet et complexe, plus sa première utilisation vous demandera un montage complexe. A l’inverse, les broyeurs électriques sont faciles d’utilisation et limitent les interventions de bricolage !

Quel que soit le type de machine, votre choix doit avant tout se porter sur la mobilité avant l’utilisation : si votre terrain est grand, il faut tenir compte de son poids et vérifier s’il dispose d’un système de roulettes suffisamment résistant (d’autant plus si votre jardin est accidenté ou sinueux).

Si vous avez un doute ou si vous hésitez entre des modèles, n’hésitez pas à consulter les différents avis sur internet, comme les sites marchands. Vous pourrez vous faire une idée d’autres utilisateurs ainsi que des conseils pratiques sur votre futur investissement.

Top